vendredi 10 juillet 2015

Les Climats du vignoble de Bourgogne entrent à l'UNESCO

Ce samedi 5 juillet, le Comité du patrimoine mondial a décidé d’inscrire les Climats du vignoble de Bourgogne sur la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO, lors de sa 39ème session, à Bonn, en Allemagne. Ce bien culturel a ainsi démontré qu’il possède une Valeur Universelle Exceptionnelle, un trésor désormais mondialement reconnu : 

ses 1 247 Climats, parcelles de vignes, aux noms évocateurs tels Montrachet, Romanée-Conti, Clos de Vougeot, Corton, Musigny, Chambertin… qui expriment la diversité culturelle de la Bourgogne viticole. Après 8 années d’efforts et d’espoir, le rêve des Bourguignons devient réalité. Le vignoble de Bourgogne s’est construit sur 2000 ans. Sa spécificité est d’avoir constamment recherché la référence au lieu (le Climat) et au temps (le millésime), comme marqueurs de la qualité de la production viticole. Cette recherche trouve son expression la plus aboutie tout au long de la Côte de Nuits et de la Côte de Beaune, sur les 60 kilomètres reliant Dijon à Santenay. Accolés les uns aux autres, telles les pièces d’un grand puzzle, les Climats forment une mosaïque de crus uniques, où défilent les noms les plus illustres. Chaque Climat possède son histoire, son nom, son goût, sa place dans la hiérarchie des appellations, tels que les a lentement construits le génie vigneron allié à un milieu naturel exceptionnel. Associés aux villes de Dijon et Beaune, sièges historiques du pouvoir politique, économique et culturel, les Climats du vignoble de Bourgogne constituent un conservatoire unique et vivant de savoir-faire et de traditions. Leur construction, au fil des siècles, a donné naissance à un paysage remarquable et à un patrimoine architectural exceptionnel, tant dans le vignoble que dans les villes et villages. Photo Michel Joli

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

La parole est à vous ! Merci de nous faire vos retours et de nous partager vos ressentis !