Les truffes du Tricastin

Champignons comestibles, les truffes poussent sous des sols calcaires et généralement au pied des chênes. En France, il existe plusieurs régions qui produisent des truffes. L’une d’elles est la région du Tricastin. Elle produit une truffe particulière dont la notoriété imprègne la culture de cette région. Avant de consommer ce type de champignon, il est essentiel de bien le connaître.

Une appellation d’origine

En France, la Drôme se présente comme la première région trufficole du pays. En effet, dans toutes ses 68 communes sont produites des truffes sous l’Appellation d’Origine Truffe noire du Tricastin. Quant au Tricastin, il est la région où ces champignons sont le plus produits et constitue un pont entre le Vaucluse et la Drôme.

Ressemblant aux truffes du Périgord, la truffe noire du Tricastin dégage un parfum caractéristique. Cette odeur du champignon est forte et sauvage. Le Tricastin produit 60% des truffes du pays. Deux variétés y sont produites : la Tuber Brumale et la Tuber Melanosporum. Cette dernière est plus appréciée en raison de son parfum et des différentes saveurs qu’elle donne aux plats.

La récolte des truffes du Tricastin

Pour les récolter, il faut attendre l’hiver (novembre à mars) et se servir du flair d’un chien. Après avoir reconnu le parfum unique du champignon, l’animal gratte le sol pour marquer les zones où la truffe se trouve. Au moyen d’un crochet appelé « fouji », le trufficulteur retire le champignon du sol.

Relativement conciliantes, les truffes du Tricastin accordent leurs fonctions avec les particularités de leur environnement. Toutefois, elles meurent ou deviennent du bois lorsqu’il y a sécheresse durant la fructification. Il en est de même quand les températures extrêmes se prolongent. Durant la phase de croissance, un excès d’eau peut être fatal aux truffes de Tricastin.

Truffes du Tricastin : un argument touristique

Chaque année, ce sont des milliers de touristes qui descendent dans la région de Tricastin. La plupart y viennent pour profiter de tout ce que les truffes de cette région ont à offrir.

Visibilité pour la région

Une région peut se faire connaître dans le monde de plusieurs façons, à savoir :

  • ses paysages;
  • ses coutumes;
  • ses habitants;
  • sa gastronomie;
  • Etc.

En ce qui concerne la notoriété du territoire de la Drôme, elle s’est construite particulièrement autour des Truffes du Tricastin. Celles-ci servent d’ingrédients pour plusieurs recettes aux saveurs variées et subtiles. L’expérience gastronomique recherchée et trouvée par les visiteurs est très immersive. Tout en apportant de la visibilité sur le terroir de Drôme, le “Diamant noir” du Tricastin invite au partage, à l’échange et à la convivialité.

Un genre touristique pas comme les autres

En général, c’est en été que la plupart des régions du monde reçoivent leurs plus grosses affluences touristiques. Ça n’est pas le cas du terroir de Drôme. En effet, c’est à la mi-décembre que la saison touristique débute dans cette région. Le fait est que la saison hivernale coïncide avec celle de la truffe. Les hébergeurs de la région sont pour la plupart des trufficulteurs. Dès lors, ils associent à leurs offres d’hébergement des expériences gastronomiques autour de la truffe. Il y en a même qui proposent aux touristes la participation à la récolte du “diamant noir” du Tricastin.

Quelques faits surprenants concernant les truffes du Tricastin

Les truffes de Tricastin méritent leur nom de “diamant noir” d’abord parce qu’elles sont noirs, mais surtout parce qu’elles sont rares. Cela en fait des produits chers qui peuvent parfois coûter 1000 euros le kilo. Il faut toutefois préciser que ce prix varie en fonction de la taille du champignon ainsi que de sa couleur.

Les truffes du Tricastin ont un goût “terreux” avec des soupçons de saveur de beurre. Il est possible de les cultiver en intérieur en créant les conditions identiques à celles de la région où elles poussent naturellement.

L’autre fait surprenant relatif à ces champignons et qu’ils peuvent porter à la fois les couleurs noir, marron et blanc. Ce qui leur donne un aspect encore plus raffiné. Bien évidemment, une truffe ayant ces trois couleurs est très recherchée et donc très chère.

Comment choisir la truffe du Tricastin ?

Vu le prix auquel la truffe noire est vendue, il est essentiel de savoir la reconnaître avant de l’acheter. Plusieurs éléments permettent de la choisir. Le premier est qu’elle ne doit pas être excessivement molle ou sèche. L’acheteur doit pouvoir la couper afin de s’assurer de la bonne couleur interne. Cette couleur doit être noire avec des veines blanches. Ces dernières sont la preuve que le champignon n’a pas gelé.

L’autre élément qu’il faut prendre en compte est le prix. Ce dernier étant généralement de 1000 euros le kilo, il faut se poser des questions si ce qui est proposé est de moitié ce prix. Ce pourrait être une truffe noire produite ailleurs que sur le terroir de la Drôme.