Lyon la ville lumiere

Lyon compte parmi les métropoles françaises les plus célèbres sur le plan international. En effet, lors de la 5e édition du palmarès Time Out consacrant les cinquante meilleures villes du monde, la cité des gones occupe la 19e place. Il faut préciser qu’elle est la première ville française à être si bien notée, loin devant Paris qui tient la 32e marche de ce classement. Cette distinction, Lyon la doit à son dynamisme et au bon vivre qui règne en son sein. Voici un focus sur cette commune, surnommée la ville des lumières.

La ville des lumières : à quoi Lyon doit-elle cette appellation ?

Partout dans le monde, le surnom de « ville lumière » est associé à la capitale française, Paris. Toutefois, contrairement à Paris qui doit cette désignation à sa flamboyance, à une époque où l’électricité n’était encore qu’à ses prémices, l’histoire est tout autre pour Lyon.

Une dénomination inspirée par la fête des Lumières

C’est à une tradition religieuse, devenue une manifestation très populaire à la toute fin des années 1980, que l’ancienne capitale des Gaules doit l’appellation « ville des lumières ». En effet, il faut savoir que depuis l’ère médiévale, la ville de Lyon voue un véritable culte à la Sainte-Vierge. En 1643, alors que tout le sud de la France était ravagé par l’épidémie de peste, les notables et autres élus lyonnais prièrent la Vierge pour que la maladie disparaisse.

Afin de se faire exaucer, ces derniers promirent alors de rendre chaque année hommage à la Sainte Mère. Puisqu’ils obtinrent une réponse favorable à leur demande, tout le peuple lyonnais consacra, à partir de cette date, une fête dédiée à leur protectrice.

Les différentes évolutions de la commémoration

Au début, des cierges étaient allumés au sanctuaire voué à la Vierge sur la colline de Fourvière et des écus d’or lui étaient offerts comme acte de vénération. Cette consécration, qui se tenait initialement chaque 8 septembre (jour de sa nativité), fut en 1852 ramenée au 8 décembre pour une question de météo. Étant donné que cette date coïncidait avec la fête de l’Immaculée Conception, la ville de Lyon choisit alors d’inaugurer la statue de leur divinité posée au sommet de la vieille chapelle de Fourvière.

Depuis lors, la fête de la Vierge s’étend sur 4 jours durant lesquels des lumignons sont allumés partout dans la ville. La statue elle-même est illuminée par des fusées éclairantes, communément appelées feux de Bengale. Plusieurs feux d’artifice sont prévus et les façades de nombreuses maisons, appartenant à des catholiques, sont illuminées également. Toute cette luminosité confère à la cité une beauté si souveraine qui lui a valu la dénomination de « ville des lumières ».

3 facteurs qui rendent la ville de Lyon si attrayante

Si Lyon fait la fierté de ses résidents et séduit autant les touristes français comme étrangers, c’est en raison de ses nombreux atouts. Depuis quelques années, la métropole figure régulièrement dans divers classements dont celui du journal The economist. En effet, entre 2019 et 2020, ce magazine la classait 25e ville mondiale où il est le plus agréable de vivre. Plusieurs faits pourraient justifier cette situation.

Sa situation géographique très avantageuse

La ville de Lyon représente l’un des points clés d’accès à toute la région sud de la France. Ainsi, que vous souhaitiez vous rendre dans les vignobles de Bourgogne, visiter la mer Méditerranée, rejoindre les Alpes ou l’Italie, c’est la porte d’entrée que de nombreux touristes privilégient. Par ailleurs, vous noterez que la cité rhodanienne accueille le plus grand parc urbain de toute la France métropolitaine. Nommé le parc de la Tête d’Or, cet immense espace de 115 hectares environ augmente l’attractivité de la ville.

Son musée d’histoire naturelle

La métropole lyonnaise constitue le principal point de jonction entre la Saône et le Rhône. Près du lieu de rencontre entre ces deux fleuves se trouve un bâtiment à l’architecture futuriste : le musée d’histoire naturelle, des sociétés et des civilisations. Cet édifice, également appelé le musée des Confluences, abrite une collection impressionnante de vestiges datant de l’ère gallo-romaine. Au total, ce sont plus de 2 millions d’objets qui y sont référencés. Depuis sa création en 2014, ce musée attire chaque année des milliers de passionnés d’histoire et de visiteurs en tout genre.

Sa gastronomie qui met tout le monde d’accord

En 2015, le célèbre magazine américain Times a élu la ville de Lyon, meilleure destination gastronomique de France. Ainsi, l’ancienne capitale des Gaules ne manque pas de bonnes adresses où vous rendre pour déguster de bons petits plats. Des bouchons lyonnais du Vieux-Lyon aux établissements culinaires à étoiles de la région Auvergne–Rhône-Alpes, en passant par les halles Paul Bocuse, la ville a de quoi satisfaire toutes vos envies. Ce n’est sans doute pas pour rien si sa gastronomie figure au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO.

Que faire comme activité récréative à Lyon ?

Lors d’un séjour touristique dans la cité des gones, plusieurs activités vous ouvrent leur porte pour des aventures mémorables. Il faut savoir que la ville regorge de nombreux monuments qui lui ont valu d’être classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1998. Ainsi, pour profiter au maximum de votre passage dans la région, vous pouvez :

  • partir en exploration du côté de la colline de Fourvière
  • aller à la découverte des traboules et ruelles du Vieux-Lyon
  • visiter les monuments de la presqu’île lyonnaise
  • prendre part à une balade nautique pour admirer la Saône
  • participer la fête des Lumières (fête de la Vierge), etc.

Vous avez aussi la possibilité de vous aventurer dans les régions environnantes en visitant par exemple les vignobles du Beaujolais pour déguster ses meilleurs crus. Vous pouvez par ailleurs vous diriger plus au sud à Ardèche et aller à la rencontre des pensionnaires du Safari de Peaugres. Notez que cet établissement zoologique abrite des centaines d’espèces d’animaux. C’est le lieu idéal pour faire plaisir aux plus jeunes.