mardi 24 février 2015

Apron, l’incroyable aventure d’un poisson sentinelle


Petit poisson fort discret, l’apron du Rhône n’a guère suscité d’intérêt jusqu'aux années 90. Au contraire, la méconnaissance que nous en avions a davantage nourri méfiance et superstition. Pourtant, l’apron est porteur d’une très longue histoire. Aujourd’hui, espèce classée d’intérêt communautaire, sa disparition constituerait une perte pour la biodiversité. 

C’est pourquoi, depuis 1998, de nombreux partenaires techniques et financiers se mobilisent pour tenter de le sauver. L’apron du Rhône a bien failli disparaître. Autrefois répandu sur l'ensemble des rivières du bassin du Rhône, il ne survit plus que dans la boucle suisse du Doubs, la Loue, le bassin de l'Ardèche, la Drôme, le bassin de la Durance et le Verdon… et n’est présent nulle part ailleurs dans le monde ! En l’espace d’un siècle, le linéaire de cours d’eau qu’il occupe a diminué de plus de 90 %, passant de 2 200 km à 250 km environ à ce jour. Les causes de la raréfaction de cette espèce sont à mettre en lien direct avec les aménagements et usages de nos cours d’eau. La qualité et la quantité d’eau sont également deux paramètres d’importance qui peuvent être critiques sur certains secteurs.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

La parole est à vous ! Merci de nous faire vos retours et de nous partager vos ressentis !