jeudi 16 octobre 2014

L’olivier de Nyons et des Baronnies Provençales, un patrimoine


L’oliveraie de Nyons est un des joyaux du territoire du futur Parc naturel régional des Baronnies Provençales. Le climat, sous influence méditerranéenne, en fait la limite septentrionale de la culture de l’olivier puisqu'il expose le verger aux aléas climatiques. Le verger des Baronnies Provençales représente 7 % des plantations de l’hexagone, avec près de 260 000 oliviers répartis autour de deux grands pôles : le Nyonsais (la vallée de l’Eygues) et Buis-les-Baronnies (la vallée de l’Ouvèze).
L’implantation des oliviers dans les Baronnies Provençales remonte à plus de 2 000 ans. Et dès le Moyen Âge, une part importante de l’économie locale de la région s’appuie sur le commerce de l’huile d’olive. La Tanche des Baronnies Provençales a ainsi été pendant de nombreuses années la seule variété de France et d’Europe à pouvoir revendiquer une AOC. Celle-ci couvre 53 communes (35 du sud du département de la Drôme et 18 du nord du département du Vaucluse). Vingt ans après, l’AOC permet toujours de préserver et reconnaître un savoir-faire authentique, qui confère à l’Olive noire et l’huile d’Olive de Nyons un goût unique et prisé. Exclusivité des Baronnies Provençales, la Tanche ne se trouve que dans cette petite zone du sud de la France. 260 000 oliviers couvrent l’aire d’Appellation d’Origine Protégée. La Tanche est la seule variété qui a su aussi bien s’adapter au terroir et au climat des Baronnies Provençales. La Tanche...une perle noire au goût d’exception !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

La parole est à vous ! Merci de nous faire vos retours et de nous partager vos ressentis !