jeudi 19 décembre 2019

La bûche de Noël au Foie Gras et Magret


De tradition chrétienne, mais venant des pratiques observées pendant la nuit la plus longue de l'année (solstice d'hiver), la bûche dans la cheminée devait être grosse et choisie dans un bois adapté pour une longue tenue au feu, car elle devait se consumer doucement jusque tard dans la nuit de Noël, voire jusqu'à l'Épiphanie (Les Rois le 6 janvier)... Plus tard dans certaines régions avec l'arrivée des poêles à bois elle devint plus petite et on la décorait...



Une tranche de notre bûche salée au Foie Gras et Magret en entrée avec le vin de notre région suggéré par notre caviste, va, à n'en pas douter, jeter une touche d'originalité à notre repas de Noël, juste avant le dodu chapon, la dinde ou l'oie selon les appétits et traditions de nos régions.

Préparation : 20 min

Pour 4/6 personnes

§  500 g de Foie Gras mi-cuit sous la forme d'un rouleau ou d'un lingot
§  200 g de Magret de canard fumé tranché
§  1 mangue
§  12 spéculoos
§  Mélange de fruits confits (gingembre, papaye, mangue, angélique...)
§  Quelques feuilles d'or alimentaires pour la décoration
§  Fleur de sel
§  Poivre du moulin


Préparation
Tailler finement les fruits confits en petits bâtonnets pour le décor au-dessus de la bûche. Retirer le gras des tranches de Magret de canard. Tailler le bloc de Foie Gras pour le façonner en ½ cercle. Couper la mangue en tranche d'1 cm d'épaisseur puis les retailler à la dimension de la base de la bûche. 

Déposer les spéculoos sur une planche. Ajouter dessus les tranches de mangue rectangulaires et la bûche de Foie Gras. Retailler les spéculoos à dimension. Recouvrir la bûche de fines tranches de Magret de canard. Décorer avec des bâtonnets de fruits confits et quelques pelures de feuilles d'or et placer au-dessus un buisson de fruits confits. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

La parole est à vous ! Merci de nous faire vos retours et de nous partager vos ressentis !