jeudi 7 janvier 2016

Renouveau du pavillon de Charles-Albert Keller

Après avoir campé le décor du film de Mathieu Kassovitz, le pavillon de Charles-Albert Keller,  pionnier de l’électrométallurgie, fera l’objet d’une réhabilitation emblématique de la transition énergétique, économique et culturelle. Construit à Livet et Gavet, dans l’Isère, à 20 km de Grenoble et à 620 mètres au-dessus de la Romanche, le Pavillon Keller fut à la fois le QG et le siège de l’entreprise de Charles-Albert Keller. 
Depuis le bureau - promontoire de sa villa Art Nouveau, bâtie en rotonde sur pilotis, l’ingénieur dirigeait une usine qui produisit 120 000 tonnes de fonte entre 1914 et 1918. La réalisation d’une Centrale hydroélectrique ichtyophile, respectueuse de la pisciculture, est également inscrite dans les programmes de réhabilitation du Pavillon Keller qui assurera ainsi son autonomie énergétique. La transition énergétique, économique et culturelle est en route sur la Romanche. La houille blanche de la Romanche a permis à Charles-Albert Keller d’enchaîner les innovations : l’invention du haut fourneau électrique, la production de fonte synthétique au four électrique à partir de ferrailles et de charbon…Le caractère visionnaire du capitaine d’industrie se reflète dans les  vitraux, panneaux  aux mécanismes secrets de son Pavillon de vingt-six pièces, labellisé Patrimoine de l’Isère.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

La parole est à vous ! Merci de nous faire vos retours et de nous partager vos ressentis !