dimanche 20 septembre 2015

Des exploitations à la pointe de l’innovation en agriculture biologique

La 2e édition des Talents Tech&Bio de la performance durable met, en effet, à l’honneur des agriculteurs ayant adopté avec succès des méthodes agricoles biologiques et alternatives, s’attachant notamment à développer de bonnes pratiques en faveur de la préservation de l’eau.
Ces professionnels, issus de toute la France, se démarquent par leurs savoir‐faire et leurs résultats, mis à l’épreuve par un diagnostic précis de leur exploitation (IDEA ‐ Indicateurs de Durabilité des Exploitations Agricoles).
Denis VALENTIN – EARL Les champs bio Valentin dans la Drôme
L’exploitation s’étend sur près de 99 hectares, dont 15 en zone de captage Grenelle.
Les grandes cultures (blé, maïs, soja, colza, luzerne et tournesol) occupent 91,2 hectares et 7,5 ha sont dédiés à l'arboriculture (pommiers, abricotiers, cerisiers). L’exploitant s’investit dans la recherche et dans l’expérimentation. D’une part, il travaille depuis 9 ans en  partenariat avec l’ISARA (Institut Supérieur d'Agriculture et d'Agroalimentaire Rhône‐Alpes) sur les « Technique Culturale Simplifiée ». D’autre part, il utilise une technique bien à lui pour lutter contre l’hoplocampe : des assiettes blanches et gluantes disposées dans les parcelles d’arbres fruitiers utilisées comme moyen de lutte biologique sur pommiers. Denis Valentin a créé, avec 7 autres agriculteurs, un GIEE, groupement d'intérêt économique et environnemental.
Le GAEC des Cordiers - Élevage et cultures en Savoie
Loïc Bertrand, Charly Chaumon et Pierre‐Antoine Nguyen sont les 3 associés du GAEC des
Cordiers. Ils élèvent 80 vaches de race Tarine pour produire du lait biologique. Ce lait est
valorisé en tomme, emmental et raclette IGP de Savoie. Cette exploitation a su se diversifier très rapidement tout en se développant dans le domaine de l’agriculture biologique. Il est à noter aussi que la présence de l’IGP pour les fromages de Savoie représente un atout considérable sur le plan économique, mais que cela pousse également les éleveurs à être très performants quant à la qualité de leur lait. Cette envie et ce besoin de qualité ont suscité l’envie d’être autonome pour l’alimentation du bétail. Cela représente une force pour l’entreprise qui réduit considérablement ses coûts d’intrants.
GAEC du Bouquet Savoyard - Légumes et fleurs coupées en Haute-Savoie
En 2009, les 3 associés de cette petite exploitation de 3,5 ha ont relevé le défi de convertir en bio leur exploitation de légumes cultivés sous serre et en plein champ. Rigueur et organisation ont permis d'accroître les rendements depuis la conversion ! Commercialisés exclusivement en vente directe (vente à la ferme, marchés), les légumes n'ont pas vu leur prix augmenter. La production de fleurs coupées (arums et pivoines principalement), vendues à la ferme et à plusieurs fleuristes locaux, assure un revenu lors des périodes creuses pour le maraîchage en fin d'hiver. Cette exploitation est un exemple réussi de maraîchage bio sur petite surface, aux portes d'Annecy.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

La parole est à vous ! Merci de nous faire vos retours et de nous partager vos ressentis !