mercredi 6 mai 2015

Jardin de rocaille de l’Ermitage de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or

La commune de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or (6 000 habitants) a reçu le prix « Projet » des Prix rhônalpins du patrimoine 2014 (dotation de 6 000 euros) pour la sauvegarde d’un exceptionnel jardin de rocaille, aujourd'hui partiellement fermé aux visites pour raison de sécurité. Un encouragement à cet important projet de restauration que les seuls financements publics ne peuvent assurer. 


La mairie de Saint-Cyr a lancé une opération de mécénat et mobilise ses habitants pour que cet élément singulier du patrimoine culturel - et l’un des plus beaux belvédères sur la Métropole lyonnaise – soit de nouveau ouvert au public. Fondé au XIVe siècle, c’est sous la Restauration, que l’Ermitage du Mont Cindre commence à revêtir son aspect pittoresque, sous l’impulsion d’un ancien tailleur de pierre. Mais c’est le frère ermite Damidot (1878-1910) qui façonnera les lieux tels qu’ils se présentent aujourd'hui. Pendant plus de trente ans, l’apprenti architecte Emile Damidot expérimente le ciment artificiel et dessine un étonnant manteau de rocailles pour son jardin. Parés d’une dentelle de mortier, niches, bassins, grottes et chapelles se noient dans le luxe de la végétation. Au Nord du site, il érige un belvédère qui domine par son clocheton le jardin de rocailles à une hauteur de 16 mètres, offrant un panorama remarquable sur la Métropole lyonnaise.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

La parole est à vous ! Merci de nous faire vos retours et de nous partager vos ressentis !