mercredi 19 novembre 2014

La France redevient le 1er producteur mondial 46,2 Mhl

La production mondiale de vin, hors jus et moûts, atteindrait  271 millions d'hectolitres, en recul de 6% par rapport  à 2013, selon les premières estimations de l’OIV pour 2014. M. Aurand a précisé que les données 2013 ont été révisées à la hausse (287,6 Mhl) en raison de la vinification des moûts de raisins mis en réserve notamment en Italie et en Espagne. 


Le directeur général de l’OIV a également souligné la consolidation de consommation mondiale estimée, à ce stade, à 243Mhl. La France redevient le premier producteur mondial (46,2 Mhl, + 10% par rapport à 2013), l’Italie enregistre une faible production (44,4 Mhl, -15% par rapport à 2013) et l’Espagne  retrouve un niveau moyen de production (37 Mhl), après une année record (plus de 45 Mhl en 2013). On mentionnera la forte progression de la production en Allemagne (9,7 Mhl, +16%). La diminution des productions a été amplifiée dans les pays de l’Est de l’Europe : Bulgarie, Roumanie et Slovaquie enregistrent des reculs significatifs de leur production vinifiée relativement à 2013 (respectivement -30, -20 et -16%), en lien avec des conditions  climatiques particulièrement défavorables. Seule la Hongrie maintiendrait son niveau de  production 2013 en 2014 à 2,7 Mhl. Ailleurs dans l’UE, les évolutions sont généralement à la  baisse, comme en Croatie (-30%/2013, avec une production légèrement inferieure à 1 Mhl) ou  dans une moindre mesure au Portugal et en Grèce avec respectivement 5,9 Mhl (-6%/ 2013)  et 2,9 Mhl (-13%/ 2013).
Photo OIV

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

La parole est à vous ! Merci de nous faire vos retours et de nous partager vos ressentis !